Aussi belle soit votre rhétorique, il ne suffit pas de vociférer contre le pouvoir pour vous donner une vision stratégique, encore moins une légitimité populaire.

Quand bien même nous vous donnerions le pouvoir, vous feriez d’excellents orateurs et de piètres gouvernants.

Le Leadership! Quel joli mot, quel fantastique concept. Mais que se cache-t-il derrière cette notion?

Primo, la capacité de réunir des individus autour d’une vision et d’être capable de les faire cheminer vers cette dernière.

Secundo – et c’est le plus important à mon sens – c’est la capacité à faire émerger d’autres leaders et de leur passer la main.

Il n’y a pas de succès sans successeurs comme le dit la sagesse populaire.

Or, si nous prenons un malin plaisir à le rappeler aux dirigeants africains, il serait bon de le faire pour les leaders de l’opposition. Messieurs Dames, ne faites vous pas ce que vous reprochez à vos ennemis politique?

Dans de nombreux pays, les grandes figures de l’opposition sont les mêmes depuis des décennies. John Fru Ndi au Cameroun, Etienne Tshisekedi au Congo (RD), Adrien Houngbédji au Benin, Raila Odinga au Kenya, Morgan Tsvangirai au Zimbabwe… Tous sont des opposants depuis 20 ans ou plus. J’entends par là qu’ils n’ont pas encore accédé à la magistrature suprême qu’ils convoitent tant.

Tous sont, sans conteste, des personnes brillantes.

Tous mènent, sans conteste, des combats juste en essence. 

Néanmoins, quelle a été leur capacité de renouvellement? Quelles grandes figures auront-ils fait émerger au sein même de leur parti? Clairement, pas grand monde.

Même quand les opposants parviennent à la magistrature suprême – par les urnes ou par les armes – ils reproduisent les défauts qu’ils reprochaient à leurs prédécesseurs. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, Abdoulaye Wade, Denis Sassou Ngesso, Yoweri Museveni et bien d’autres furent de grands militants du respect de l’ordre constitutionnel. Seuls les imbéciles ne changent pas d’avis parait-il.

caricature_Alan_Ganoo_457094074

Concernant l’opposition formée dans la diaspora, le constat est plus édifiant.

A part chercher de jolies sigles nous pouvons sérieusement questionner leur vision.

Bien sur ils veulent tous renverser les régimes tyranniques en place dans leurs pays respectifs pour y apporter paix et prospérité. Est-ce vraiment une stratégie politique? J’en doute.

Encore une fois, c’est un bon point de départ mais nous avons quelque peu des difficultés  à voir quel plan d’action sera mis en place pour transformer leurs pays respectifs en havre de paix et de prospérité.

D’un point de vue opérationnel qu’est-ce qui sera mis en place dans les domaines décisifs ? Economie, éducation, développement, indépendance financière. Que comptez-vous faire?

En somme Messieurs Dames, quel est votre programme? Quel est votre positionnement économique? Comment comptez-vous apporter les besoins nécessaires à vos compatriotes? Tant de questions qui restent bien souvent floues voire sans réponses.

Nous passons notre temps à attendre l’homme providentiel. Ce leader qui va enfin tenir ses promesses, qui va enfin permettre à son peuple de gouter aux joies du développement. Je le dis ici, il n’y a de providentiel que le peuple.

Aussi, il nous faut «mettre ensemble nos efforts pour que cesse la morgue des gens qui n’ont pas raison, pour que s’efface le triste spectacle des enfants mourant de faim, pour que disparaisse l’ignorance, pour que triomphe la rébellion légitime des peuples.»

 

Boniface Duval

E-mail : [email protected]

Twitter : @BonifaceDuval

 

Citation

 

« Je suis venu pour demander à chacun de vous que nous puissions mettre ensemble nos efforts pour que cesse la morgue des gens qui n’ont pas raison, pour que s’efface le triste spectacle des enfants mourant de faim, pour que disparaisse l’ignorance, pour que triomphe la rébellion légitime des peuples, pour que se taise le bruit des armes et qu’enfin, avec une seule et même volonté, luttant pour la survie de l’Humanité, nous parvenions à chanter en chœur avec le grand poète Novalis :

 

“Bientôt les astres reviendront visiter la terre d’où ils se sont éloignés pendant nos temps obscurs ; 

Le soleil déposera son spectre sévère, redeviendra étoile parmi les étoiles, toutes les races du monde se rassembleront à nouveau, après une longue séparation, les vieilles familles orphelines se retrouveront et chaque jour verra de nouvelles retrouvailles, de nouveaux embrassement ; 

Alors les habitants du temps jadis reviendront vers la terre, en chaque tombe se réveillera la cendre éteinte, partout brûleront à nouveau les flammes de la vie, le vieilles demeures seront rebâties, les temps anciens se renouvelleront et l’histoire sera le rêve d’un présent à l’étendue infinie”.»

 

Discours de Thomas Sankara à la 39e Session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, 4 octobre 1984.

 

Pour que triomphe la rébellion légitime des peuples

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>