J’avoue que je suis profondément heurté par cette sorte d’incapacité à faire un diagnostic juste de ce qui se passe aujourd’hui dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Tout notre passé, même récent, fourmille d’erreurs et d’illusions dans la conceptualisation du problème minant cette zone ouest.

Et la dernière sortie de notre cher Ministre de l’Intérieur début avril à Bloléquin me conforte dans cette analyse. Mais enfin, combien d’annonces allons-nous entendre  avant d’agir comme il se doit et quand il faut ? Combien de plans et de mesures avez-vous annoncé depuis deux ans pour l’ouest de notre beau pays? Et pourtant, les morts et les détresses continuent de s’égrener… ! S’agit-il de complaisance ? Je dirai non et non, connaissant la rigueur morale du Président OUATTARA. Il y a là, certainement, un problème de méthode et d’analyse de certains de nos « sécurocrates » qui font plus de zèle que de réussite.

Bien questionner, et avec courage,  le cœur du mal qui ronge cette partie de la Côte d’Ivoire me semble plus que salutaire face au discours politique qui tourne de plus en plus à vide et dont les citoyens se détournent sans savoir, véritablement, par quoi le remplacer, si ce n’est par la violence terroriste…, que je condamne en tant que démocrate. C’est pourquoi, il faut que les Institutions républicaines fonctionnent efficacement de sorte que les populations de l’ouest ressentent dans leur quotidien les effets  de cette présence de l’Etat qui devrait préserver et garantir leur sécurité, leurs intérêts et leur cohésion.

J’alerte donc Monsieur le Président OUATTARA et son gouvernement sur le fait qu’ils ne pourront pas continuer à analyser la crise actuelle sévissant dans l’ouest du pays avec seulement des grilles de lecture traditionnelle. Il faut en inventer d’autres pour éviter de rater le coche des profonds  bouleversements de notre temps.

Il faut repenser, avec une audace pointilleuse, sans faux-fuyant ni politicisme, les mécanismes sociologiques d’un nouveau « vivre-ensemble » des populations de l’ouest de la Côte d’Ivoire…et la paix et la sécurité se gagneront durablement !

par – Pascal ROY

Docteur en Philosophie politique et métaphysique 

Enseignant-chercheur à l’Université de Bouaké (Côte d’Ivoire)

Médiateur dans les organisations

Twitter:  @DR_ROYPASCAL

 

Sortir de la violence dans l’ouest ivoirien

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>