” Ma recherche de logement a été compliquée mais j’ai finalement trouvé un studio en octobre. « Mes terres » comme disait Djéna.

Malheureusement, j’ai dû le quitter après y avoir vécu six mois. Six mois à le décorer, à tout agencer, à pleurer et rire à l’intérieur, à y vivre tout simplement. Motif ? Loyer trop cher.

Je ne m’en sortais plus du tout. J’étais dépassée par trop de choses. Je n’arrivais pas à gérer mon argent et j’étais à la recherche d’un job étudiant.

Avant d’arriver ici je ne devais pas gérer grand-chose financièrement. Mes parents s’en chargeaient  et ce n’est que récemment que je me suis rendue compte des efforts qu’ils ont fait pour moi, de tous leurs sacrifices pour que je sois là aujourd’hui.

Quand je racontais à mes cousins restés en Afrique la dureté de la vie ici et mon manque d’argent ils pensaient  que c’était une blague, que moi la chanceuse partie pour poursuivre ses études, je me jouais les victimes.

La vérité c’est que je suis fatiguée de toute cette mascarade, de ceux qui font comme si ici en Europe tout va bien et de ceux qui y croit.

La majorité  des étudiants ne vit pas dans le beurre malgré les apparences. Ils triment, combinent boulot et fac.

Evidemment, nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. Pendant que certains dépensent des milliers  d’euros en soirée, d’autres se vendent pour payer leur loyer. Je ne blâme personne mais les faits parlent d’eux même et les faits sont désolants. L’argent est devenu(ou a toujours été) le moteur de ce monde.

Je n’avais jamais connu la “dèche” mais ça c’était avant. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de décrire les scènes que j’ai vécues ou de rapporter les paroles que j’ai entendues… Ma fierté m’empêchera de le faire de toute façon.

Comme toujours, il y’aura sûrement des gens pour me dire que je ne sais pas ce qu’est la galère, que certaines personnes souffrent vraiment et que ce sont des propos d’enfant gâté. Bien sûr qu’il y’a toujours pire ailleurs…

Si je suis venue ici c’est pour obtenir des diplômes qui me permettront d’accéder à de bons postes mais entre l’arrivée et le départ le chemin est semé d’embuches et le manque d’argent en a été une.

Je souhaite partager un texte que j’ai écrit dans un moment de colère et de tristesse : le jour où il a fallu rendre les clés au propriétaire.

Mieux qu’un récit, il décrit toujours ce que je ressens en la matière :

Money, Wari, Bongo, Coudi, Amahera, Tessa : l’argent, voilà le mal du siècle.

A sa vue  certains perdent leurs moyens

Dans nos vies, il fait ou défait les liens

Une promesse de sa venue et le soleil revient …

Pitoyable comme l’être humain est faible.

 

Il a fallu quitter ma prison d’or pour me rendre compte que c’est lui qui dirige le monde

C’est lui qui blesse nos cœurs  et qui rend certaines personnes si immondes

Mes frères en deviennent gigolos, mes sœurs se donnent à ceux qui en ont

Et même les amis de cœurs, quand il s’en va, s’en vont.

 

Dites à vos nouveaux nés qu’aujourd’hui tout se monnaie

Que même l’amour s’achète,

Qu’il serait hypocrite de penser le contraire.

 

Que ce  bout de papier ne fait pas le bonheur,

Allez le dire à ceux qui meurent de faim

A tous ceux qui se croient supérieurs.

 

Les gens et leurs principes s’oublient pour des euros, des dollars ou des Cfa

Il en a effacé des larmes, acheté des armes, brisé des Ames

Les puissants écrasent les faibles,

Nos familles se détruisent pour des pièces

 

Certaines choses se taisent comme les sacrifices d’humains

Fait dans le seul but d’amasser du gain

Comme si on l’emportait avec nous le jour de la mort,

Qu’il nous suivra même dans la tombe.

 

Quant à l’amour,

Il l’a mis en dessous,

Prenant le dessus…

Il devient en deçà,

Des plaisirs qu’il procure.

 

Toutes nos valeurs n’en sont plus.

 

L’argent…il est le mal du siècle”

 

Janice-Fatimé »

Mlle T.

E-mail : [email protected] 

Twitter : @missytari

Les aventures de Janice-Fatimé : L’épisode précèdent

Mais qui a dit que l’argent ne fait pas le bonheur?

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>